Vous êtes ici

Remise de matériel à la police municipale de Marseille

18 juin 2019

Dans le cadre du développement de la police municipale et au regard des récentes évolutions des missions de ses agents, un renforcement et un renouvellement constant des équipements qui leur sont attribués, est opéré.

Pour la troisième année consécutive depuis 2017, le Conseil départemental des Bouches-du-Rhône apporte son soutien à la police municipale pour le renouvellement de son parc roulant et finance à hauteur de 80% l'achat de 15 véhicules électriques et 40 vélos électriques nouvelle génération.

Depuis 2012, la Ville de Marseille a initié une nouvelle stratégie en matière de sécurité publique et de prévention de la délinquance en faveur des Marseillais. Elle a mis en œuvre un important programme d'investissement et réorganisé profondément la fonction Sécurité au cœur de l’organisation municipale :

  • Renforcement progressif des effectifs
    - 2012 : 200 agents
    - 2013 : 350 agents
    - 2017 : 416 agents
    - 2018 : 450 agents
    Le plan de recrutement actuellement en cours permet pour l’heure de maintenir l’effectif constant à 450.
    Ceux-ci sont aujourd’hui répartis en 2 sections de jour (matin et après-midi) et une brigade de nuit, en place depuis février 2016.
    La police municipale est opérationnelle de 6h à 4h du matin (22/24h) 7 jours sur 7.
     
  • Réorganisation territoriale : ouverture de la nouvelle base Centre Duparc (20, boulevard Françoise Duparc, 4e)
    D’une surface totale de 1 700 m², ce bâtiment dont la réalisation a été subventionnée par le Conseil départemental 13 à hauteur de 80% est opérationnel depuis le 23 juillet 2018 et permet d’accueillir une partie des effectifs actuels de la police municipale ainsi que les nouvelles recrues.
    Cette installation entre également dans le cadre d’une stratégie opérationnelle de redistribution territoriale des effectifs qui sont désormais répartis sur 2 secteurs de la ville Nord et Centre.
    En marge, un projet de création d’une base sud est actuellement en préparation et devrait permettre à l’horizon 2021 de déployer des bases de vie de police municipale sur les 3 secteurs de la ville : Nord / Centre / Sud.
     
  • Renforcement des moyens de protection et d'armement en constante évolution
    - 2012 : dotation de gilets pare-balles pour l’ensemble du personnel de la police municipale
    - 2013 : dotation des agents en armes de catégorie "B" non létales : flash-ball et taser avec le concours du ministère de l’Intérieur qui a mis à la disposition de la police municipale de Marseille 426 armes de poing.
    - Novembre 2015 : formation des agents à l’arme de poing
    - 2016/ 2017 : dotation de l’ensemble des agents de la police municipale en arme de poing
    - Depuis février 2017, mise en place de l’informatisation de l’armurerie par apposition de puces RFID sur l’ensemble des armes et matériels de police dont l’utilisation est désormais tracée en temps réel.
     
  • Renouvellement et renforcement du parc roulant
    Depuis 2012, la grande majorité du parc roulant de la police municipale a été renouvelé, avec le soutien financier du Conseil départemental, qui a participé au financement à hauteur de 80%, de motos, de scooters et de nombreux véhicules de police en 2017.
    En 2018, le Conseil départemental s’est à nouveau inscrit dans cette démarche en renouvelant le subventionnement à hauteur de 80 % de l’acquisition de 11 véhicules Renault KADJAR, de 6 motos, 6 scooters et 6 segways.
    Pour la troisième année consécutive le Conseil départemental 13 apporte son soutien en finançant à hauteur de 80% l’achat de 15 véhicules électriques et 40 vélos électriques nouvelle génération, qui s’inscrit dans des modes de transports écoresponsables.
    Cette opération dont le coût total était de 400 000 euros a bénéficié d’une subvention de 266 666 euros de la part du département.

    A ce jour le parc roulant de la police municipale de Marseille compte :
    - 50 véhicules légers
    - 31 motos
    - 61 scooters
    - 31 VTT
    - 15 Gyropodes (Segways)

  • La mutation numérique
    - Mise en œuvre de la verbalisation électronique et fourniture de Pve type smartphones à tous les policiers municipaux
    - Déploiement constant de caméras de vidéo-protection. La ville compte aujourd’hui 1 276 caméras. Mise en œuvre de la phase 3 du déploiement de la vidéo-protection avec la mise en place de 500 nouveaux points d’implantation vidéo.
    - Refonte du réseau radio police municipale et déploiement d’un nouveau réseau numérique couvrant l’ensemble de la commune. 311 radios numériques portatives sont actuellement affectées aux agents.
    - Mise en œuvre de la mobilité police : mise en route de la main courante informatique en mobilité (les agents saisissent directement la main courante au cours de leur patrouille sur leur boitier de verbalisation électronique) et acquisition de 150 tablettes numériques destinées à doter les agents de terrain. Véritable bureau numérique du policier municipal, ces tablettes leur permettent de réaliser la quasi-totalité des tâches administratives qui leur sont dévolues directement sur le terrain, en temps réel.
    - Caméras piétons : lancement du dispositif caméras piétons le 11 octobre 2017. L’utilisation faite sur la période d’expérimentation a permis de désamorcer de nombreuses situations de conflit réduisant de fait le nombre d’outrages relevés. La police municipale est aujourd’hui équipée de 200 caméras piétons.
    - Big Data : l’ambition de ce projet est de disposer d’une infrastructure technique de dernière génération, capable de traiter et analyser un très grand nombre de données liées à la sécurité et à la tranquillité publique. L’objectif est de disposer d’indicateurs permettant d’appréhender le pilotage de la politique de sécurité de manière plus innovante.
    - Vidéo-protection intelligente : la ville mettra prochainement en place sur son système vidéo des outils d’analyse intelligente permettant d’optimiser les temps de recherche et l’efficacité du visionnage en temps réel (détection de foule, de comportements suspects, détection sonores…).

    Et dernièrement,

    - Projet d’acquisition de gilets pare-balles : au regard du contexte sécuritaire que connait la France, la Ville de Marseille a décidé de doter prochainement les policiers municipaux de gilets pare-balles dernière génération dont la protection et l’ergonomie ont été considérablement accrus. L’acquisition de ce matériel a bénéficié du soutien financier du Conseil Ddépartemental à hauteur de 80%.
    - L’utilisation de ballons de surveillance aérienne : cet outil innovant permet, en complément des moyens humains et de l’outil vidéo classique, de disposer d’une source d’information et d’un outil de sécurisation innovant et complémentaire.

    En savoir plus sur la police municipale

     

Réseaux sociaux

 

Suivez nous sur Facebook !

 
 

  Live Tweet