Vous êtes ici

"SafeGouv" : un projet pour sécuriser le système d'information de la ville

02 juin 2017

"SafeGouv" est un projet pédagogique conduit par la ville de Marseille et Aix-Marseille université (AMU) qui permet de renforcer la sécurité du système d’information de la municipalité.

Première en France, ce projet met en oeuvre un modèle de coopération innovant : une start-up (Net Guard) qui organise le partenariat, une université  qui mobilise les savoirs-faire de son école d'ingénieurs Polytech Marseille, et un acteur du secteur public.

Ce mardi 6 juin, une conférence de presse a été organisée à la mairie de Marseille afin de présenter le projet, en présence de l'adjointe au maire de Marseille déléguée à la sécurité publique et la prévention de la délinquance, Marie Masclet de Barbarin, Vice-présidente du Conseil d’Administration d’AMU, Ely de Travieso, CEO de Net Guard et Philippe Dumas, Directeur de Polytech Marseille.

Même si des premiers tests sont en cours, le projet prendra toute son ampleur en septembre, dès le retour des étudiants !

Comment ça marche ?

  • Chaque acteur signe, au préalable, un accord de confidentialité et une convention de partenariat
  • L'institution publique précise le périmètre de l'audit souhaité (web et/ou infrastructure) et ses attentes (typologie des vulnérabilités recherchées, niveau de criticité)
  • Les étudiants experts sélectionnés réalisent, sous la responsabilité d'une équipe pédagogique, des audits de sécurité
  • L'institution publique prend connaissance des informations techniques et applique des patchs de sécurité pour rehausser son niveau de sécurité
  • L'institution publique gratifie l'étudiant expert par l'envoi d'un courrier officiel

Cette initiative reflète la volonté de modernisation de la ville de Marseille en matière de sécurité sur le territoire municipal.

Elle intervient aussi dans le cadre du soutien qu’apporte la municipalité aux universités du territoire, avec la double volonté d’encourager le développement de formations de pointe et de donner l’opportunité aux étudiants d’intégrer le marché du travail dans le domaine des nouvelles technologies.

Avec la première police municipale de France, 1 000 caméras de vidéo protection, sa plateforme de Big Data, Marseille est une "Safe City" qui veut protéger et qui se protège.

Accès rapides

Réseaux sociaux

 

Suivez nous sur Facebook !

 

  Live Tweet